Notre frère Patrick de la Trinité est parti vers le Père dans la nuit du 24 septembre dans la paix de son sommeil à l’âge de 62 ans, au prieuré des frères, à Avignon. Prions pour lui et rendons grâce pour tout le bien qu’il a fait.

Né à Chamalières dans le Puy de Dôme, il est l’aîné de cinq enfants, quatre garçons et une fille. Leur père est avocat. Il a été très marqué par la pratique de sa famille chrétienne, jusque dans la vie quotidienne. « Je voulais être médecin, avocat ou pompier, mais en ligne de fond, prêtre ».

C’est une vocation qui s’est affirmée alors que j’étais tout petit, dans des circonstances assez futiles, mais qui a persisté. » Après le bac il fréquente cinq ans la fac de droit de Clermont-Ferrand : « je me suis donné le temps de la réflexion. » On est à la fin des années 70, c’est la crise des vocations séculières. « Être étudiant et séminariste est une situation bâtarde » il lui faut trouver un autre chemin. Il se retrouve à Venasque, en 78. Car Frère Patrick a un oncle à Avignon. Celui-ci le met en relation avec l’abbaye cistercienne de Lérins. Le Père Abbé lui écrit « Je vous attends… » Il y rencontre des Frères de Saint-Jean, dont il n’avait jamais entendu parler. Deux ans plus tard, en 1980, il les rejoint en Suisse à Fribourg et vit la suite de l’aventure pionnière des Frères.
Frère Patrick de la Trinité était chancelier du diocèse d’Avignon et donnait des cours de droit canonique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Homélie de Fr Christophe Rémi